Salut les footeux, enfin le retour d'un JMAMF et on revient sur la coupe du monde 1978 en Argentine. AFFICHE – La Coupe du Monde 1978 se déroule en Argentine dans un contexte de dictature et de terreur. En 1978, l'Argentine du général Jorge Videla organise et remporte sa première Coupe du monde. L' Estadio Monumental, dont le club résident est le Club Atlético River Plate, est l'enceinte principale de la compétition. Les rencontres de la Coupe du monde 1978 se déroulent dans six stades différents. Ce capitaine argentin aurait pu soulever la Coupe du monde mais il a refusé par conviction Temps de lecture : 5 min. Coupe du monde en Argentine 1978 : Le football au service de la dictature. Nous allons découvrir ce qu’il s’est passé pendant la Coupe du Monde de 1978 qui se déroulait au cœur d’une Argentine en pleine dictature. Pari perdu pour le COBA ? Parmi ces stades, deux sont localisés dans la capitale fédérale de l'Argentine Buenos Aires. Cette victoire écrasante a toujours parue suspecte à beaucoup. La … Foot pendant la dictature argentine: 1978, une victoire controversée. Meilleur buteur : Mario Alberto Kempes (Argentine, 6 buts) Pays avec ayant marqué le plus de buts : Argentine et Pays-Bas (15 buts). En 1986, la «main de Dieu» a permis à Maradona de rafler le trophée. Il est aujourd’hui confirmé que la victoire de l’Argentine face au Pérou (6 à 0) était le résultat de petits arrangements entre dictatures : la première s’est qualifiée pour la finale, le second s’est débarrassé de 13 opposants. Mais, contrairement à ce que craignaient les partisans du boycott, elle ne fut pas un succès pour la dictature. But le plus rapide : (le 2 juin) Bernard Lacombe, 31 secondes pour la France contre l'Italie. L’affiche du tournoi rappelle cette situation malgré elle. Lors de la Coupe du monde de football de 1978 en Argentine, le pays hôte s’est qualifié par un 6 à 0 miraculeux face au Pérou. 1978, Argentine première A domicile, l'Argentine de Mario Kempes (et de la dictature Videla) surmonte les obstacles avant de crucifier les Pays-Bas en finale (3-1, a.p). Malgré de nombreux appels au boycott, la compétition La Coupe du monde se déroula donc comme prévu en Argentine durant le mois de juin 1978. L'équipe de Argentine à la Coupe du Monde de la FIFA, Argentine 1978 Mais l’important est que, pendant que l’équipe trouvait le chemin des filets adverses, la dictature torturait et … Les Néerlandais, eux, privés de Johan Cruijff, ont notamment battu l’Italie et l’Autriche. Finalement, la coupe du monde aura lieu en Argentine. Entretien avec Morgan Donot, doctorante en science politique à l’Institut des Hautes Études de l’Amérique Latine (IHEAL) et auteure de l’ouvrage « Discours politiques en Amérique Latine ». The Mandalorian S02E07 The Believer - Chapter 15 Review - Mando and Mayfeld Reunite and Seek Vengeance Devant leur public, et sous les yeux du dictateur Videla, les Argentins ont échappé de justesse à l’élimination au second tour (voir plus bas) en battant largement le Pérou (6-0). En 1978, l’Argentine organise la Coupe du Monde. En 1978, c’est en Argentine sous ordre de la junte militaire que les fanions de la FIFA flottent. Réputé notamment pour ses BO de westerns spaghetti, ce grand supporter de l’AS Roma a également été choisi pour composer l’hymne officiel de la Coupe du monde 1978 en Argentine. L’héritage de cette Coupe du monde sonne peut-être davantage comme un bon souvenir pour quelques « hinchas » convaincus, mais la grande majorité des argentins y voit un lourd fardeau dans l’histoire récente de l’Argentine. Patricia H., 24 ans à l'époque, se souvient de son quotidien : La XIe Coupe du Monde de football se déroule en Argentine du 1er au 25 juin 1978. Équipe d'Argentine de football à la Coupe du monde 1978: Fédération: Association du … Samedi 21 juin, à l'occasion de la rencontre Argentine-Iran, Mustapha Kessous revient sur la Coupe du monde 1978. Jacques Besnard — 4 juillet 2018 à 6h43. Alors que la onzième Coupe du Monde s’apprête à démarrer le 1er juin 1978, l'Argentine, pays hôte, vit sous la dictature du général Jorge Videla depuis deux ans. 3 oct. 2018 - Explorez le tableau « Argentine 1978 » de G974, auquel 278 utilisateurs de Pinterest sont abonnés. La Coupe du monde à travers l'histoire : Argentine 1978 L'Argentine organise et gagne son premier Mondial en pleine dictature. Des boycotts, des contestations, des moments d’horreur, tout ça sur un fond footballistique : Alice et Alan nous aiguille pour comprendre tous les enjeux. Une victoire de l'Argentine servirait de propagande pour ce régime. En finale, l'Argentine s'impose 3-1 après prolongations face aux Pays-Bas. Aujourd’hui, les choses changent et un ex-sénateur péruvien séquestré par la dictature faisant rage dans le Pérou de Morales Bermúdez à cette époque et envoyé dans les prisons … Le 21 juin 1978, l’équipe d’Argentine de football remporte le match contre le Pérou, six buts à zéro. Les soupçons de tricherie concernant la demi-finale Argentine-Pérou de la Coupe du Monde de 1978 ont toujours existé mais n’avaient jamais été corroborés. Nombre total de buts : 102 sur 38 matchs (soit 2.68 buts par match) 1000ème But en Coupe du monde : (le 11 juin) Robert Rensenbrink pour les Pays-Bas contre l'Ecosse. Le football a bien joué un rôle complice sous la dictature, par l’intermédiaire de ses têtes pensantes. La mobilisation et la sensibilisation au problème du peuple argentin a gagné les esprits et placé, sur le devant de la scène médiatique, la réalité de la dictature argentine. Match - Coupe du monde 74 -Deuxième TourJuin 1974Comm Fra. La onzième Coupe du Monde est jouée du 1er au 25 juin 1978 dans l'Argentine de la dictature militaire de Jorge Rafael Videla. Voir plus d'idées sur le thème Coupe du monde, Football, Coupe du monde football. La Coupe du Monde 1978 en Argentine reste comme l’une des plus controversée de l’Histoire du football. Organisée en pleine dictature du général Jorge Rafael Videla, la compétition a aussi servi de propagande au régime et sur le terrain l’équipe d’Argentine, chez elle, a été très avantagée. L'Albiceleste a remporté sa première Coupe du monde en 1978, à domicile, en pleine dictature, grâce à Kempes. La dictature argentine accueille le Mondial. L’organisation de la Coupe du monde à Buenos Aires a toujours eu un goût de soufre. peut-être pas totalement. Le pays organisateur est en pleine dictature sous les ordres du général Videla, plusieurs pays menacent de ne pas participer à la compétition mais aucun boycott officiel n’est déclaré.. Buenos Aires, Argentine |La finale oppose deux nations qui n’ont jamais gagné la Coupe du Monde. Les Pays-Bas accèdent à une finale de Coupe du Monde pour la deuxième fois consécutive, après leur défaite en Allemagne quatre ans plus tôt.