Michel Collon qui a publié plusieurs livres sur les stratégies de guerre des Etats-Unis et les médiamensonges des conflits précédents, répond à toutes ces questions et présente ici une analyse globale de ce conflit. « Sans doute par crainte d'être victime du même sort que son prédécesseur, le roi Idris, qu'il a lui-même chassé du pouvoir en 1969, le colonel n'a cessé de nourrir des soupçons à l'égard de sa propre armée. Fig. Le 21 février, Human Rights Watch fait état d'au moins 233 morts dans le pays, dont 90 en Cyrénaïque[75] ; le bilan à Benghazi serait de 300 morts et 1 000 blessés selon l'ONG Libyan Human Rights Solidarity[76]. De manière analogue qu'en Irak ou au Yémen, le vide politique entraîné par la chute du régime de Kadhafi à l'ouest de la Libye est une opportunité pour les Jihadistes de se renforcer. Libye : deux avions et deux hélicoptères se posent à Malte Â», « L'armée bombarde Tripoli, des témoins évoquent des « massacres Â» Â», « Kadhafi pourrait avoir quitté la Libye Â», « Le Venezuela dément la venue de Kadhafi Â», « Libye en direct : les manifestations heure par heure Â», « Des officiers appellent à renverser Kadhafi Â», « Mouammar Kadhafi promet de « nettoyer la Libye maison par maison Â» Â», « Libye. Le 29 août au soir, les insurgés bivouaquant à Nofilia et Umr Gandil, envoient des unités de reconnaissance jusqu'à la vallée Rouge (ou Wadi al Hammar), relief légèrement escarpé, tenu par les kadhafistes, et constituant la dernière barrière naturelle avant Syrte dont elle distante d'environ 70 km[254]. Le 23 février, la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH) annonce 640 morts[277]. Béatrice Gurrey, « En direct de la Libye libre Â». De plus, l’ouverture d’une enquête est demandée à la Cour pénale internationale de La Haye[335], faisant suite à la demande de la haut-commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, Navanethem Pillay, qui évoquait des crimes contre l'humanité le 22 février[336]. Le jeudi 10 mars, alors que les forces fidèles à Kadhafi continuent leur offensive, la France reconnaît le Conseil national de transition comme représentant légitime de la Libye et lance une bataille diplomatique pour obtenir une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies autorisant une zone d'exclusion aérienne et la protection du peuple libyen. Marsa El Brega est attaquée en début d'après-midi, le terminal pétrolier et l'aéroport de la ville retombent brièvement entre les mains des fidèles au régime, avant d'être repris par une contre-attaque rebelle. Ce positionnement les distingue d'une autre grande communauté saharienne, leurs voisins les Touaregs[72]. Le 16 février 2011, Kadhafi libère 110 islamistes[62], malgré les manifestations qui ont commencé. Vous êtes très nombreux à réagir à la guerre en Libye et à envoyer vos questions. ». Le jeudi 17 février 2011, appelé « journée de la colère Â» par les opposants, les manifestations s'intensifient dans l'Est du pays, notamment à Benghazi où un kamikaze du nom d’Almahdi Ziou jette sa voiture bourrée d’explosifs contre le portail de la caserne. souhaitée], La Magarha est concentrée dans les régions de l'Ouest du pays. Alors que la ville de Zouara venait de se libérer trois jours auparavant, elle est assiégée par les forces kadhafistes à partir du 24 août. Le même jour, Mohamed Bayou, ancien porte-parole du gouvernement, critique la répression et appelle le pouvoir à engager une transition. Dans un équilibre fragile entre fidèles et opposants, de stabilité et développement économique relatif, le colonel Kadhafi a su préserver son pouvoir. Le ministre de la Justice Moustafa Mohamed Aboud al-Djeleil démissionne[87] pour « protester contre l'usage excessif de la force Â». Le colonel Kadhafi fait une seconde allocution à la télévision à 16 heures 52, pendant plus d’une heure. Ahamda Almagri ». C’est du 7 mars que commence la contre-offensive des troupes fidèles à Kadhafi[132]. L'ancien dictateur libyen, cherchant à fuir sa ville natale dans laquelle il s'était retranché après sa chute, est tué le jour même après l'attaque de son convoi[261]. Expert du cabinet de conseil financier et stratégique Accuracy, Publié le 17 août 2011 à 15h25 - Mis à jour le 20 octobre 2011 à 20h09, Paroles d’entrepreneurs, au cœur des territoires, A Benghazi, une soif inextinguible de liberté, Misrata, ville martyre de la rébellion libyenne, revient à la vie, est abattu dans des circonstances obscures, L'inquiétante fragilité de l'opposition libyenne, Pourquoi les opinions changent sur la Libye, Les rebelles prennent le QG de Kadhafi à Tripoli après plusieurs heures de combats acharnés, A Paris, l'ambassade libyenne tourne déjà la page Kadhafi, Yves Rocher : -50% sur une sélection d'articles, Europcar : -15% sur votre location de voiture, Nike : jusqu'à -50% sur les articles en promotion. Share. Le 8 septembre, quelques jours après la prise de la capitale par le CNT, le ministre de la Santé par intérim Naji Barakat annonce un premier bilan officiel de 30 000 morts, 50 000 blessés et 4 000 disparus, avec des pertes à peu près équivalentes pour les deux camps[22]. Revenant sur ces événements Barack Obama condamnera les modalités et les suites de l'intervention militaire menée principalement par les Européens en la désignant sous le terme de « shit show Â» (spectacle de m....). Le même jour les forces pro-CNT prennent le contrôle de l'aéroport de Ghat, situé au nord de la ville[274]. [source insuffisante], En novembre 2008, des affrontements violents ont eu lieu à Koufra, une oasis du Sud entre la tribu arabe des Zuwayyas et l'ethnie Toubou, une population noire aussi présente au Tchad voisin. En 2011, la guerre aérienne franco-britannique menée en Libye, avec le soutien des États-Unis, fut considérée par certains comme un modèle d'intervention militaire pour l'avenir. Le maréchal Haftar, l’homme fort de l’Est libyen, a lancé l’assaut sur Tripoli le 4 avril. Par ailleurs, le constructeur français de véhicules militaires Panhard General Defense a confirmé le 2 février par son PDG Christian Mons avoir été contacté par les gardes-frontière libyens souhaitant négocier l'achat de 120 véhicules blindés légers VBR[56]. Le 24 février, le Conseil fédéral suisse décide de geler les avoirs du clan Kadhafi[149]. Lors de la révolte de 2011, les tribus Warfala, Zuwayya, Toubou, et Touareg se sont ralliées aux insurgés, surtout après le premier discours de Kadhafi, les experts (comme Angelo Del Boca) s'accordent pour affirmer que dès lors le régime du « Guide Â» est proche de sa fin[50]. Human Rights Watch publie un bilan provisoire au 21 février faisant état de 233 morts, auxquels il ajoute deux jours plus tard 62 tués à Tripoli[282], ce qui porte le bilan à un minimum de 295 morts. Dans cette dernière ville, treize manifestants auraient été tués par des tirs de francs-tireurs[66]. Une guerre tribale se déroule actuellement en Libye. Fiche Dassault Aviation-SNECMA-Thalès, et, N. Sarkosy et G. Longuet au salon aéronautique du Bourget en pleine guerre de Libye le 20 juin 2011 Massoud Abdelhafid Le conflit de 2011, pendant lequel lOTAN a collaboré avec des forces islamistes sur le terrain pour chasser Kadhafi, a fait une zone de non-droit de la Libye et un pays inondé darmes, idéal pour que les groupes terroristes y prospèrent. ... Simplement, l'enlisement d'abord en Libye et ensuite la guerre interminable en Irak ou en Syrie. Selon Pierre Vermeren, les viols de masse ordonnés par Kadhafi sont, en l’état actuel des enquêtes des institutions internationales et des ONG de défense des droits de l’homme, des rumeurs[297]. D'après le président de l'Union africaine Jean Ping, le début des bombardements de l'OTAN coïncide avec le déploiement en Libye de délégués de l'organisation et visait à saboter les efforts de médiation[166]. Cependant, à l'ouest de Tripoli (dont bataille de Tripoli), jusqu'à la frontière tunisienne, il y eut le reste des violents combats. Dans la soirée, elles sont rejointes par les avocats protestant contre l’arrestation de leur collègue[55], Fathi Tirbil, qui défendait les prisonniers morts lors du massacre d'Abou Salim. À partir du 3 juin, l'armée française engage des hélicoptères contre la défense libyenne[221]. Ils [les combattants] ont commis des violations graves. Elizabeth Pineau, Laure Bretton et Yves Clarisse, Беларуская (тарашкевіца)‎, Srpskohrvatski / српскохрватски, 31° 11′ 44″ nord, 16° 31′ 17″ est, Forces armées de la Jamahiriya arabe libyenne, contexte de protestations dans les pays arabes, intervention militaire internationale de 2011 en Libye, reconnaissance internationale de la légitimité du CNT, Institut des droits de l'homme des avocats européens, Fédération internationale des droits de l'homme, résolution 1 973 du Conseil de sécurité des Nations unies, crise diplomatique entre la Suisse et la Libye, Résolution 1973 du Conseil de sécurité des Nations unies, zone d'exclusion aérienne au-dessus de la Libye, tué le jour même après l'attaque de son convoi, Fédération internationale des ligues des droits de l'homme, Conseil des droits de l'homme des Nations unies, Fédération internationale des ligues des droits de l’homme, haut-commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, Direction de la surveillance du territoire, « Le coût de l'engagement canadien en Libye s'élève à 26 millions $ Â», « Libye : les F-16 belges poursuivent les attaques au sol Â», « Berlusconi autorise des raids contre les objectifs militaires libyens Â», « Middle East Unrest Page 23 Liveblog live blogging Â», http://www.democraticunderground.com/discuss/duboard.php?az=show_mesg&forum=439&topic_id=593615&mesg_id=593721, Libyan revolution casualties lower than expected, says new government, La guerre libyenne a fait 30 000 victimes, Un chasseur américain s'écrase en Libye, « Un groupe Facebook appelle à manifester jeudi en Libye Â», « 38 blessés lors de manifestations en Libye Â», « Nombreux morts à Tripoli, appel d'oulémas à chasser Kadhafi Â», « La révolte contre le régime libyen depuis le 15 février Â», «K adhafi a été tué, confirme le CNT Â», « Saïf Al-Islam Kadhafi a été arrêté dans le Sud de la Libye Â», « Le CNT proclame officiellement la « libération Â» de la Libye Â», « Guerre civile en Libye et options militaires Â», IDHAE Observatoire mondial des droits de la défense et des violations des droits des avocats, L’Europe dépend fortement des importations de pétrole libyen, Tribus et État dans le système politique libyen, La situation tunisienne préoccupe le monde arabe, Les femmes, actrices de l'ombre de la révolte en Libye, Révision du Groupe islamique combattant libyen : un an après (magharebia.com), Manifs en Libye : Kadhafi, le révolutionnaire révolutionné, « Libye : au moins 4 morts dans des manifestations à Al-Baïda Â», Yémen, Barhein, Libye : la police ouvre le feu, « Thala solidaires fournit un lien vers le communiqué d’Anonymous Â», « L’Est de la Libye échappe au contrôle du régime Kadhafi Â», Situation insurrectionnelle en Libye, Kadhafi en sursis, « Lundi sanglant en Libye : Sarkozy condamne « l'usage inacceptable de la force Â» Â», « Au moins 233 morts en Libye selon un dernier bilan de HRW Â», Révolte en Libye, événements minute par minute, « Libye : le clan Kadhafi fait bombarder les manifestants Â», « EN DIRECT. Voir notre portfolio sonore, "A Benghazi, une soif inextinguible de liberté", Voir notre portfolio, "Libye : Dans Misrata assiégée" et notre portfolio sonore, "Misrata, ville martyre de la rébellion libyenne, revient à la vie", Voir notre infographie, "Libye : le front se rapproche de Tripoli", Lire l'éditorial du Monde, "L'inquiétante fragilité de l'opposition libyenne", Lire le point de vue de Marc Roussel, photographe-réalisateur, "Pourquoi les opinions changent sur la Libye". Moussa Ibrahim ... • En 2011, après plus de vingt ans en exil, Khalifa Haftar revient en Libye pour participer à l’insurrection contre le colonel Kadhafi. », « Avec l’Iran et la Corée du Nord, le retour de Joe Biden à une diplomatie policée ne suffira pas », Russie : une sanction antidopage mal calibrée, Eloge du temps long au festival Entrevues de Belfort, George Smiley, le « mentor secret » de John le Carré, « Wara », sur TV5 Monde : une saga politique sur fond de mélodrame, Miss France : plusieurs politiques s’indignent des Tweet antisémites visant Miss Provence, Heureux comme un intellectuel américain à Paris, Dans le Michigan, la guerre civile n’a pas eu lieu, S’aimer comme on se quitte : « Il m’a insufflé la vie que mon père perdait », Chacun son assiette ! Des manifestations ont lieu à Benghazi le soir du 15 février, durement réprimées par la police qui utilise des armes à feu, en plus des canons à eau et des lacrymogènes, jusque tard dans la nuit. Ne croyez pas ce que disent les médias des chiens errants. Elle réitère sa déclaration deux jours plus tard et affirme que le gouvernement libyen sera tenu responsable de ses actes. Pour lui la Libye a résisté aux États-Unis et un jour « elle dirigera le monde Â». Au cours d'une conversation téléphonique, Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations unies, a demandé à Kadhafi de faire « cesser immédiatement Â» les violences contre les manifestants[334]. Maroc : le 23 février 2011, le ministre des Affaires étrangères marocain Taïeb Fassi-Fihri, lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue portugais Luís Amado à Lisbonne, exprime la préoccupation du Maroc à la suite du mouvement de contestation en Libye, il affirme que « le Maroc est extrêmement préoccupé par la spirale de la violence en Libye au cours des derniers jours, rejette et condamne le recours à la violence contre les populations Â», il a également rappelé que « les peuples marocain et libyen sont unis non seulement par les liens étroits de l'histoire et de la géographie, mais aussi par un projet ambitieux d'intégration maghrébine Â»[348]. En plein territoire contrôlé par le régime en place, cette localité est située à quelques dizaines de kilomètres de la ligne de front de Zliten et à 100 km de à l'ouest de Tripoli. Le colonel Hamed al-Hassi, qui se fait le porte-parole des insurgés à Brega, déclare avoir capturé 20 membres des forces de Kadhafi et en avoir tué 25 autres. Ce travail s’appuie sur les revenus complémentaires de la publicité et de l’abonnement. Au mercredi 6 avril, la protestation de plus en plus grande de la rébellion contre le manque d'action de l'OTAN à l'encontre de l'armée de Kadhafi est officiellement adressée aux médias[200], après plusieurs plaintes (voir ci-dessus) des résistants depuis le début des frappes alliées, et alors que les combats s'enlisent depuis une semaine. Au 13 août après de nombreux combats et bombardements de l'OTAN, les rebelles contrôleraient plusieurs quartiers résidentiels.[réf. Le conflit a fait plusieurs morts, un indice de la crise du système mis en place par Kadhafi[45]. Pékin reconnaît le CNT Â», Article de Romandie News du 24 août 2011, « Libye : les combattants du CNT s'approchent de Syrte Â», article du, « Libye : les rebelles entrent dans Syrte Â», article de Cyberpresse du 15 septembre 2011, « Syrte et Bani Walid résistent aux offensives des forces du CNT Â», « Le porte-parole de Kadhafi capturé Â», « Les rebelles prennent le contrôle de l'université de Syrte Â», « Mouammar Kadhafi est mort, Syrte est libérée Â», « Mouatassim, un des fils Kadhafi, retrouvé mort à Syrte Â», Article de zonebourse.com du 24 août 2011, http://hosted.ap.org/dynamic/stories/M/ML_LIBYA?SITE=AP&SECTION=HOME&TEMPLATE=DEFAULT&CTIME=2011-09-16-09-52-34, « Libya military site yields possible radioactive material Â», « Dumped in the desert … Gaddafi’s yellowcake stockpile Â», « Libye : attaque de pro-Kadhafi à Bani Walid, 4 morts et 20 blessés Â», Le Conseil de sécurité demande la fin immédiate des violences, Les deux camps accusés de crimes de guerre en Libye, La révolution libyenne a fait 25.000 morts, « Il racconto dell'inviato: "Il regime di Gheddafi è finito" Â», Les violences en Libye ont fait au moins 300 morts selon un premier bilan de Tripoli, « Libye - Plus de 20000 morts en six mois Â», « De Tripoli à Syrte, l'ultime bataille en Libye Â». Le 1er mars, les forces fidèles à Kadhafi lancent une contre-offensive. États-Unis : le 21 février, la Secrétaire d'État Hillary Clinton demande de faire « cesser ce bain de sang Â». Sur le front oriental, la rébellion enfonce les lignes ennemies, en enlevant, le 22 août 2011, le port pétrolier de Brega et, le 23 août 2011, celui de Ras Lanouf. Misrata est assiégée et parvient fin mai à desserrer l’étau de l’armée loyaliste et les insurgés entament une marche vers Tripoli ; les villes de la côte voient leur soulèvement matés violemment, mais reprendre à l’annonce des succès des habitants de Misrata et des Berbères du djebel Nefoussah. Cette ville a une importance stratégique, puisqu’elle abrite la principale raffinerie de pétrole encore aux mains des forces kadhafistes[212]. nécessaire]. Baghdadi Mahmoudi La Libye est considérée comme un pays riche avec une population plutôt bien instruite : le taux d'alphabétisation est de 83 %[42]. « Les prêts garantis par l’Etat risquent d’enfermer l’économie dans une stagnation à long terme », Quand Diego Maradona signait, en 1986, le « plus beau but du XXe siècle ». Ces moyens aériens sont renforcés de tirs de missiles Tomahawk à partir de bâtiments marins et sous-marins des marines américaine et britannique, visant notamment les défenses anti-aériennes libyennes[162]. Le colonel Kadhafi annonce qu’il fait ouvrir les dépôts d'armes à Tripoli[107]. Les officiers warfalites ont fait les frais du coup d’État manqué en 1993, nombre des membres de la tribu occupant des fonctions dirigeantes dans l’armée ont été emprisonnés ou tués.[réf. Le soir du 20 février et surtout le 21 février, la contestation s’étend à Tripoli. De nombreux ambassadeurs démissionnent ou affirment ne plus servir le régime de Kadhafi mais se mettre au service du peuple libyen. Selon les rebelles, Ben Jawad également bombardé la veille, serait tombé le 28 août, permettant à ces derniers de se rapprocher encore de Syrte dont ils ne seraient plus qu'à 100 km, tandis les troupes venant de Misrata seraient elles, à 30 km de la ville[253]. Le 27 juin 2011, la Cour pénale internationale délivre un mandat d'arrêt contre Mouammar Kadhafi, l'accusant de crimes contre l'humanité[339]. En quarante ans de règne, Kadhafi a conservé le système tribal et sa manipulation des alliances lignagères a été érigée en un véritable système politique[28],[47]. Les troupes de Kadhafi reprennent cependant le terrain face aux insurgés. ^ le Messager La chute de Mouammar Kadhafi, qui avait accédé au pouvoir en Libye grâce à un coup d'État en 1969, est officiellement proclamée le 23 octobre 2011, après 8 mois de guerre civile. Abou Bakr Younès Jaber † Sur le front médiatique, Kadhafi présente le même jour aux journalistes la drogue qu'aurait distribuée al Qaida et que ses troupes auraient interceptée[135], du tramadol (sédatif anti-douleur) connu en effet à Gaza pour avoir intoxiqué une partie de la population[136]. Le 25 septembre, des combats ont lieu dans la dernière ville sous contrôle loyaliste à Ghat[273]. Awad Hamza Béatrice Gurrey, « L’impatience et le découragement gagnent les insurgés libyens de Benghazi Â». Cependant, les avertissements contre la logique d'une guerre qui peut s‘enliser sont évoqués[161]. », « choqué par l'usage aveugle de la violence contre des manifestants pacifiques Â», « prie pour que les révolutionnaires vainquent le tyran Â», « le Maroc est extrêmement préoccupé par la spirale de la violence en Libye au cours des derniers jours, rejette et condamne le recours à la violence contre les populations Â», « les peuples marocain et libyen sont unis non seulement par les liens étroits de l'histoire et de la géographie, mais aussi par un projet ambitieux d'intégration maghrébine Â», « l'utilisation disproportionnée de la force Â», « résister aux demandes de ses concitoyens est futile Â», « La violence en Libye est monstrueuse et (…) doit cesser rapidement Â», « le gouvernement condamne l'usage de la force qui est absolument inadmissible Â», « Nous savons à quoi nous attendre quand le régime libyen tombera : une vague de 200 000 à 300 000 immigrés, soit dix fois plus que le phénomène des, « lui demandant avec force d'assumer ses responsabilités dans la gestion des flux migratoires Â». Il est revenu en Libye en 2011 pour prendre part au renversement du colonel, puis a lancé sa campagne militaire à Benghazi, dans l’est du pays, en 2014. Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil. Les États-Unis cessent leur participation aux frappes qu'ils avaient prolongées sur le week-end, afin de les confier à l'OTAN[194] et ne plus se consacrer qu'à des vols de reconnaissance et de brouillages[195]. Cette résolution exclut l'occupation au sol[157]. David Cameron appelle le 25 février à des sanctions de l'ONU contre le régime libyen et à une enquête contre « de possibles crimes contre l'humanité Â»[148]. De plus, exerçant un chantage, Tripoli menace de nationaliser les sociétés européennes présentes sur son territoire[318]. À l'est de Brega de violents combats sont signalés et un changement de tactique de la part de l'armée loyaliste est observé, cette dernière n'envoyant plus d'armes lourdes sur son front mais des véhicules légers plus mobiles et difficiles à distinguer ainsi que des civils continuant à protéger les lieux stratégiques par leur présence[201],[202]. En 2011, la guerre aérienne franco-britannique menée en Libye, avec le soutien des États-Unis, fut considérée par certains comme un modèle d'intervention militaire pour l'avenir. Suleiman Mahmoud[15] La Maison Blanche a même remis un rapport au Congrès faisant valoir que la campagne de bombardement américaine en Libye n'était pas officiellement une opération «hostile», mais «nécessaire» en vertu de la Loi sur les pouvoirs de guerre. Cinq mille Égyptiens et des milliers de Tunisiens sont obligés de fuir par leurs propres moyens vers la frontière entre la Libye et la Tunisie, les milices les accusant de coalition avec les insurgés. L'Europe elle n'avance pas sans l'Allemagne; mais pour la défense, on avance avec les Anglais[…]Le deuxième objectif de cette opération en Libye, c'est toute la question de nos relations avec les pays arabes réussissant leur marche vers la démocratie[…] et puis la troisième chose, ce sont les valeurs de la France. Le 25 février, les manifestants commencent une marche pour libérer la capitale défendue par la 32e brigade, unité d'élite de 10 000 hommes, considérée comme la plus performante des trois unités de protection du régime, et commandée par Khamis, le fils cadet de Kadhafi. Le pouvoir de Tripoli n’a aucune confiance dans ses garnisons de la région. Des personnalités démissionnent aussi de leur poste pour rejoindre la révolution : Abdel Moneim al-Honi, représentant de la Libye à la Ligue arabe, et un diplomate en Chine[73]. Histoire de la Libye Le 19 novembre suivant, son fils, Saïf al-Islam, est arrêté au sud de la Libye par des combattants du CNT[35]. L'Italie sollicite l'aide de l'Union européenne en « lui demandant avec force d'assumer ses responsabilités dans la gestion des flux migratoires Â»[385]. » Â», sur Mamommune.info, « Besançon : un rassemblement de soutien à la « Révolution Â» libyenne Â», sur macommune.info, « En direct : deux avions et deux hélicoptèresse posent à Malte Â», « Alliot-Marie appelle à la fin de la violence en Libye Â», « En direct : Libye, Sarkozy demande des sanctions européennes Â», « Sarkozy : « Kadhafi doit partir Â» Â», « Silvio Berlusconi aurait tenté de sauver Saddam Hussein et Mouammar Kadhafi Â», « Kadhafi ne contrôle plus la situation, déclare Berlusconi Â», « Face aux (r)évolutions au Moyen-Orient, l’Europe se met en branle… lentement Â», « Libye : violences doivent « cesser Â» (ONU) Â», « En direct : Libye, l'ONU évoque de crimes contre l'humanité Â», ESECUZIONI SOMMARIE IN OSPEDALI TRIPOLI, LEGA DIRITTI UMANI A MISNA, « Latest Updates on the Uprising in Libya Â», La garde tchadienne au secours du colonel Kadhafi, « Les conditions d'un départ de Kadhafi au centre des débats Â», « Les rebelles libyens posent leurs conditions pour un cessez-le-feu Â», « Les rebelles libyens rejettent le cessez-le-feu proposé par l'Union africaine Â», « L’évacuation des Européens de Libye, l’opération s’accélère Â», « Libye : la Russie entame l'évacuation de ses ressortissants Â», « Libye : le russe Gazprom évacue son personnel Â», « Au large de la Libye, les navires de guerre convergent Â», Des dizaines de milliers de personnes fuient la Libye, « L’éclatement de la Libye : un scénario annoncé Â», Chaos malien Le bilan désastreux de la géopolitique française, « PÉTROLE/Le brut progresse, l'écart entre Brent et WTI à un niveau record Â», « L’Europe peine à remplacer le brut libyen Â», « Le risque Al Qaïda existe-t-il en Libye ? Le 30 mars, dans la matinée, Ras Lanouf est repris par les forces loyalistes[183]. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents. Abdallah Senoussi Il a-t-il un risque de répétition de la confrontation, cette fois en Afrique, analyse BBC. L'armée du colonel Kadhafi se rapproche de Benghazi[141], « capitale Â» des rebelles où se tient le Conseil national de transition de l'opposition libyenne. Selon eux, ce qui allait devenir international par contagion. EDITO. Les opposants en Libye luttent depuis le 15 février contre les troupes de Mouammar Kadhafi, au pouvoir depuis quarante-deux ans. À partir de la fin mars, les combats prennent des tournures différentes selon la région de Libye concernée : Le dernier front, mais non le moindre, est le front médiatique, où les insurgés disposent d’alliés qui jouent sur l’opinion mondiale, ce qui provoque une intervention militaire internationale. Les informations sur place se font rares, à la fois par la fuite des journalistes des zones de combat et par la discrétion des informateurs autochtones inquiets à mesure de la progression de l'armée[144]. Le soir, l'armée aurait commencé à bombarder la ville de Misrata et aurait prévu de bombarder Benghazi dès minuit. Dans les jours qui suivent, une opération de grande envergure permet aux rebelles de briser l'encerclement de Zouara et de prendre Ras Jedir le 26 août[245]. On assiste à de nombreuses arrestations pour délit d'opinion, la presse est muselée et les rares images qui parviennent aux stations de télévision proviennent d'amateurs. ^ (FR) Mise à jour sur les opérations des FC en Libye - 25 Mars [connexion terminée], sur forces.gc.ca, 25 mars 2011. Les autorités libyennes, au début de l'insurrection, ont menacé l'Union européenne « de cesser de coopérer dans la lutte contre l'immigration si elle continue à « encourager Â» les manifestations dans le pays[317] Â».