Au-delà du cas d'Adama Traoré, le « comité Adama » souhaite rendre visible sa lutte pour les quartiers et contre les violences policières. Publié le 15/12/2020 VALEURS ACTUELLES ***** - Quelques jours après l'affaire du producteur rappeur multirécidiviste Michael Zecler, le magazine Time a mis en Une comme "femme de l'année" Assa Traoré. […] On assiste à une véritable gestion coloniale des quartiers qui font face aux violences policières[41],[42] ». hummerH2 4/juin/2020 - 18h27 Mais dans Paris-Match, je lis un portrait chaleureux d'Assa Traoré et de sa famille, quelle famille les Traoré! »[47]. Le 28 juin 2020, la chaîne de télévision américaine Black Entertainment Television (BET) décerne à Assa Traoré le prix BET Global Good pour son combat antiraciste. Mais pour moi, c'est une manière de dénier qu'il s'agit d'une histoire française, encore plus cachée ici qu'aux États-Unis »[47]. En particulier après le mouvement consécutif à la mort de George Floyd, en 2020, dans le Minnesota, le comité Adama est rapproché du mouvement américain Black Lives Matter et de concepts forgés aux États-Unis comme le racisme institutionnel ou l'intersectionnalité comme outil d'analyses des discriminations[51],[52]. Si on ne s'était pas battus, mon frère serait officiellement mort de causes cardiaques et d'une infection grave », « la lutte dans laquelle elle est engagée dénonce de façon claire la violence policière et le, « était temps que les femmes prennent la tête des mouvements de lutte, parce qu’elles en ont toujours été la colonne vertébrale », « Je vais êtes très claire : nous n'avons pas la même vision que le, « Peu importe d’où tu viens, peu importe ta couleur de peau, peu importe ta religion, peu importe ton orientation sexuelle, tu ne dois pas rester spectateur face à l’injustice, face au meurtre, face à l’impunité policière, « en termes de réflexion théorique, il y a une telle déconnexion dans le champ intellectuel et universitaire français avec ces problématiques qu'on est obligé de se référer à des théoriciens américains comme Paul Butler, Michelle Alexander ou Alice Goffman », « il y a cette tendance, lorsque l'on parle de la police ou du racisme, à toujours évoquer la situation américaine, ce qui me semble problématique. Il était infirmier mais rien ne l'obligeait sinon le devoir, il est parti en volontaire travailler à Paris en réanimation, c'était en avril, quand il est revenu il a eu de la fièvre; il est mort en mai à l'hôpital de Dijon; Il avait écrit à son médecin avant de partir à Paris ce petit mail un peu stressé:"Je suis ouvert pour sauver des vies, quitte a perdre la mienne s'il le faut, bref... je pense a vous en ce moment, cela ne doit pas etre facile. Il y a trois ans, le journal prenait déjà la défense du film dans un long article. Nous refusons les injonctions qui sont faites aux mouvements des quartiers populaires de n’aborder que la « question sociale », avec au passage un refus de considérer le racisme qui structure la société comme participant de cette « question sociale ». Originaire du Mali, il est mort en 1999. Quelques jours après la mort de George Floyd aux États-Unis et la publication d'une nouvelle expertise médicale écartant la responsabilité des gendarmes[32], Assa Traoré et le Comité vérité et justice pour Adama organisent une manifestation, le 2 juin 2020, devant le tribunal de Paris. Pilier du clan, en 2008, Assa Traoré quitte Beaumont-sur-Oise, où elle a grandi et effectué une partie de sa scolarité, pour s’investir dans le social et l’éducation, dans le secteur de Sarcelles. Elle évoque auprès de BFMTV “une famille très unie." Il a tout à fait raison mais personne n'en parle.Cette famille Traoré est une famille de délinquants et on leur déroule le tapis rouge, consternant et écoeurant ! Si vous êtes pour la famille Traoré, inconditionnellement de préférence, c’est que vous êtes un bon écologiste. Une famille très nombreuse, puisque son père, polygame, a eu quatre femmes et dix-sept enfants. Dix-sept frères et sœurs, issus de quatre mères. Originaire du Mali, il est mort en 1999. En juillet 2016, alors qu'elle encadrait avec une collègue un groupe de sept adolescents défavorisés en voyage à Rabac (Croatie)[11], elle apprend au téléphone la disparition puis la mort de son frère Adama à la suite de son interpellation par la gendarmerie. Elle a 14 ans quand il décède en 1999, à l'âge de 46 ans, des suites de son exposition aux fibres d’amiante[5],[6]. En décembre 2020, elle est distinguée « Guardian of the year » par le magazine américain Time. E lle fait la une des journaux, prend le micro en manifestations. Bintou, 21 ans, migrante sans foyer, serre son fils ... Dans un café de Sidi Bouzid, des jeunes veulent partir, ... Recevez du lundi au vendredi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter. … Adama Traoré Assa Traoré, née en janvier 1985 à Paris, est une militante antiraciste française. Rejetant la notion de « convergence », bien qu'elle apparaisse en soutien à des causes comme des femmes de ménage en grève, des luttes de cheminots, de sans-papiers ou d'étudiants, ou lors d'action du mouvement écologiste radical Extinction Rebellion, Assa Traoré explique : « Je ne parlerais pas de convergence, plutôt d'alliances dans la lutte des opprimés, mais chacun garde la nature de son combat »[4]. La famille d'Adama Traoré, le jeune homme de 24 ans tué en 2016 lors de son interpellation, a refusé une invitation à la discussion lancée par la ministre de la Justice, Nicole Belloubet. Dès le décès du chef de famille, la famille polygame s’est scindée. En juin 2018, elle échange avec Angela Davis, militante historique du mouvement américain des droits civiques[19],[20],[21],[22]. La famille Traoré. 1Contrairement à la famille recomposée qui, aujourd’hui, attire l’attention de beaucoup de cliniciens de la famille – la Revue Dialogue (n o 201, 2013) a consacré tout un numéro à cette forme de famille sous le titre « Tes enfants, mes enfants, nos enfants » –, la famille polygame est restée le parent pauvre de la clinique familiale. Le père, travaillant dans le bâtiment, originaire du Mali et polygame, a eu quatre femmes. En juillet 2019, quelques jours avant la marche organisée à l'occasion du troisième anniversaire de la mort de son frère, elle publie sur les réseaux sociaux un texte qu'elle nomme J'accuse ! Dès la mort d'Adama, elle reçoit le soutien d'Amal Bentounsi, fondatrice du collectif « Urgence, notre police assassine »[4], dont le frère est décédé lors d'un interpellation policière[18] et dont un proche conçoit le graphisme du tee-shirt emblématique du comité depuis le premier rassemblement du 30 juillet 2016[4]. Le comité Adama réussit à susciter l'implication durable d'intellectuels comme les écrivains Annie Ernaux et Édouard Louis, ainsi que le philosophe et sociologue Geoffroy de Lagasnerie, ce que n'avait pas réussi à faire le mouvement en soutien à des jeunes de Villiers-le-Bel poursuivis pour des soupçons de tirs sur la police après la mort en mini-moto dans un choc avec une voiture de police de Mushin et de Laramy le 25 novembre 2007, malgré la participation, en juin 2010, de Benjamin Rosoux — l’épicier de Tarnac proche de Julien Coupat — lors d’une manifestation à Pontoise[48]. Paris-Match accompagne Assa Traoré, qui porte son frère mort et l'histoire de sa famille, et combat l'Etat. Assa Troré récuse toute proximité avec Houria Bouteldja, qu'elle ajoute n'avoir jamais rencontrée : « Je vais êtes très claire : nous n'avons pas la même vision que le Parti des indigènes de la République, et nous ne voulons pas être associés à eux. Dans un café de Sidi Bouzid, des jeunes veulent partir, Libération cruellement clôt la révolution tunisienne. Si on ne s'était pas battus, mon frère serait officiellement mort de causes cardiaques et d'une infection grave »[47]. Les Traoré grandissent dans le quartier de Boyenval. En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Radio France soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes. En avril 2019, elle est rédactrice en chef invitée de l'hebdomadaire culturel Les Inrocks[24]. Elle est issue d'une famille polygame, dont elle considérait les autres femmes de son père comme également ses mères, comptant dix-sept frères et sœurs,. Assa Traoré explique son engagement contre les violences policières dans Lettre à Adama, ouvrage co-écrit avec la journaliste Elsa Vigoureux en 2017[14],[15]. Il avait 59 ans, trois filles, et aussi un mari, Diego, avec qui il vivait à Meluzien près d'Avallon où serpente le Cousin. La dernière modification de cette page a été faite le 15 décembre 2020 à 19:39. Son père, d’origine malienne, chef de chantier dans le bâtiment, épouse deux Françaises, avant un mariage polygame avec deux Maliennes. Introduction. Valeurs actuelles s’est penché sur ces profils de l’ombre, et a reconstitué une partie de la galaxie de la famille Traoré. 1 La famille. Valeurs actuelles s’est penché sur ces profils de l’ombre, et a reconstitué une partie de la galaxie de la famille Traoré. Article suivant (PHOTO) – Des graffitis sur le métro Parisien à l’égard de la famille Traoré ! Elle est également la créatrice d'une petite ligne de vêtements wax[7] qu'elle relance en 2019 sous la marque Maison Kaye[8]. La famille Traoré. Ils sont sans doute plusieurs dizaines dans cette famille polygame élargie à tous leurs cousins de près ou de loin. Le 13 juin 2020, une nouvelle manifestation contre le racisme et les violences policières est organisée à la suite de l'appel à manifestation partout en France fait par le Comité vérité et justice pour Adama. Il admet qu'« en termes de réflexion théorique, il y a une telle déconnexion dans le champ intellectuel et universitaire français avec ces problématiques qu'on est obligé de se référer à des théoriciens américains comme Paul Butler, Michelle Alexander ou Alice Goffman », mais il ajoute qu'« il y a cette tendance, lorsque l'on parle de la police ou du racisme, à toujours évoquer la situation américaine, ce qui me semble problématique. Originaire du Mali, il est mort en 1999. La famille Traoré. réinventaient la physique, et bien avant internet communiquaient par cartes postales, par lettres, ou griffonnaient leurs équations dans les salons d'un hôtel, et se disputaient sur Dieu et sur l'énergie, un livre raconte ce moment d'amitié entre Marie Curie, Einstein, Niels Bohr, et tant d'autres on les voit, ses génies pris en photo en 1927 dans le parc Léopold de Bruxelles, quelque chose d'espiègle émane de leurs regards disparus...Le regard de Florent Guillain était espiègle aussi et fragile en même temps, tendre, je le vois dans l'Yonne républicaine. Originaire du Mali, il est mort en 1999. Traoré une famille dans une délinquance avérée. Un « acharnement judiciaire » dénoncé par la famille Traoré et par Bagui, qui a fait plusieurs semaines de grève de la faim. Assa Traoré naît en janvier 1985 dans le 9e arrondissement de Paris. En 2007, elle obtient son diplôme d’éducatrice spécialisée et travaille pendant 12 ans auprès de jeunes en difficulté. Selon la chaîne, ce prix lui est remis pour le rôle central qu'elle joue dans le combat contre « l’injustice raciale et la brutalité policière » depuis 2016[38],[39]. Florent. Assa Traoré a 14 ans quand son père, le pilier de la famille, décède. Il s'impose ainsi en tête de cortège lors de la manifestation unitaire « Marée populaire » contre la politique d'Emmanuel Macron lancée à l'initiative de La France insoumise le 26 mai 2018, affirmant : « Il est temps d’en finir avec les appels creux à la convergence des luttes ». Les Traoré ont grandi dans la résidence de Boyenval à Beaumont-sur-Oise. Assa Traoré déclare ainsi, en 2020 : « Dans l'affaire Adama, nous en sommes à la cinquième expertise, et nous avons déjà réussi à écarter trois maladies. Le père d’Adama Traoré, un polygame aux quatre femmes, a eu dix-sept enfants. Et Match semble approuver.On trouve ainsi dans la presse des individus qui changent le monde, ou leur pays, ou essayent. DÉCRYPTAGE - Un collectif efficace, des militants expérimentés, des relais médiatiques, avec comme base de départ une famille très soudée et en première ligne, une grande sœur charismatique. Avec ses quatre femmes et ses 46 enfants, Adama (1) était un homme heureux. Mais dans Paris-Match, je lis un portrait chaleureux d'Assa Traoré et de sa famille, quelle famille les Traoré! Article précédent Assa Traoré est issue d’une famille polygame comptant 4 mères et 17 frères et sœurs ! Le Comité Adama est souvent comparé à, « La mouvance postcoloniale ou intersectionnelle appuie l’actuelle mobilisation mais elle n’en est pas elle-même le carburant. Poursuivie par deux des trois gendarmes[28], le juge des référés les déboute de leur action et les condamne aux dépens à 2 000 € par une ordonnance du 3 juillet 2020. Ce matin, après les propos tenus par Marion Maréchal dans une vidéo postée sur son compte Twitter, Assa Traoré annonce qu'elle va porter plainte contre la jeune femme. Elle travaille à Sarcelles[9],[10] pour la Fondation OPEJ - Baron Edmond de Rothschild (anciennement Œuvre de protection des enfants juifs) lorsque son frère trouve la mort ; elle est alors mise en arrêt maladie jusqu'en août 2017[11] et reste salariée de l'OPEJ, sans solde, jusqu'en décembre 2019[11]. Florent, infirmier volontaire monté à Paris contre le Covid-19, il en est mort, l'Yonne Républicaine. La manifestation, devenue rassemblement statique après l'interdiction émise par la préfecture de police de se déplacer jusqu'à la place de l'Opéra depuis la place de la République, rassemble selon la préfecture 15 000 personnes à Paris[36]. Le père d’Adama Traoré, un polygame aux quatre femmes, a eu dix-sept enfants. Dix-sept frères et sœurs, issus de quatre mères. À Lyon, un rassemblement regroupe 2 000 personnes, à Nantes un millier, tandis que d'autres manifestations sont organisées à Lille, Bordeaux, Saint-Nazaire[36],[37]. Assa Traoré est la figure de proue du « comité Adama » qui comprend des militants chevronnés comme Youcef Brakni, militant de Bagnolet, Samir Elyes issu du MIB et Almamy Kanouté du groupe Émergence[4]. L'amitié de Bohr, Einstein et Marie Curie, qui il y a un siècle réinventaient la science, le Point. Et lors de la cérémonie des Oscars où elle avait été récompensée elle n'avait pas pu s'assoir avec le reste de la troupe du film, confinée aux tables de sa race... Omar Sy, qui partage avec Hattie Mc Daniel, une étrange distinction; il fut le premier acteur noir couronné aux césars- mais il est d'un autre temps d'une autre force, et il est à la Une de l'Obs poursuivant son combat contre les violences policières et quand on lui reproche à cet enfant de Trappes de vivre à Los Angleles, il répond drôlement, "vous me demandez si j'habite loin de moi-même"? Je lis ce matin dans le Point un article très dur très clinique sur les circonstances de sa mort, où l'on me parle aussi des violences commises par Adama vivant et ses frères. Elle est issue d'une famille polygame, dont elle considérait les autres femmes de son père comme également ses mères[2], comptant dix-sept frères et sœurs[3],[2]. Très investie dans cette mobilisation, elle dit souvent : « Nous sommes devenus des soldats malgré nous »[4],[13]. Assa Traoré “a aidé des centaines de jeunes à Sarcelles. Sœur aînée d'Adama Traoré, mort après son interpellation par des gendarmes, elle est fondatrice du Comité vérité et justice pour Adama et milite contre les violences policières. Leurs avocats annoncent leur intention d'entamer un recours[25],[29]. ", PolitiqueInternationalSociétéÉconomieJusticeEnvironnementSport, RockMusiques urbainesMusiques du mondeChanson françaiseSoulÉlectroLes playlistsActualités musicalesConcerts, Bien-êtreSexualitéParentalitéÉducationAmourRecettes de cuisine, Connectez-vous pour retrouver vos favoris sur tous vos écrans et profiter d'une expérience personnalisée, La revue de presse du lundi 21 décembre 2020. Par Alexandre del Valle. Le papa de Irene s'appelait Moses, il avait été un tout jeune soldat du Sud  puis avait déserté pour finir la guerre dans le camp des vainqueurs, il était retourné chez lui en Caroline du Nord après la guerre où on ne l'aimait guère, mais il avait le pistolet menaçant et élevait des crotales dans son poulailler, vous verrez ses papiers militaires sur le monde.fr et sa moustache farouche à Moses sur le Figaro  et Ouest-france, et sur ses genoux, une mouflette blondinette, Irene... Quelques 60 ans après la guerre civile, Moses, septuagénaire, avait convolé quel homme, avec une jeune femme handicapée mentale de près de 50 ans sa cadette, Irene était leur fille, on se moquait d'elle à l'école, elle ne savait guère lire et elle commença jeune à mâcher du tabac et vieille dame, relique fripée comme une pomme, elle témoignait la guerre civile était encore parmi nous.Et son histoire vient bien en ces temps en noir et blanc où l'on parle des violences du racisme de l'esclavage, quand on abat, c'est la une de Libération, les statues de ceux qu'on ne veut plus honorer, ou, quand un livre, un film déchainent les passions!